Blason du comité de quartier
 
Retour page d'accueil


Vues de Sclessin
 
 
un compteur pour votre site
depuis le 07/02/2002



Le Comité


  Statuts

  Bureau

  Le Quartier

  Le Château

  Photos d'aujourd'hui

  Photos d'hier

  Les liens

  Agenda


Webmastrice


  Webmastrice

  Lier notre site sur le vôtre


Entre-Nous


  Le journal du quartier


Liens utiles


Sclessin sur Facebook  Numéros d'urgence  Nous contacter via mail  Numéros utiles


 
Le château de Sclessin



chateau de Sclessin

 

Il s'appelle " Le vieux château" ou "Le château de Sclessin".

Et pourtant il y en a eu plusieurs dans notre ancienne vallée, verte l'été et or en automne. Citons, le Château de Faucomont dans le parc et celui de Trazegnies qui était situé dans la rue du même nom.

Certes il existe encore quelques vieilles demeures, mais le château reste le seul édifice témoin de notre passé dont la conservation est soumise à la bonne volonté des services publics.

La plus vieille mention de l'existence d'un (ou du) Château de Sclessin, est de 1253. Un chroniqueur cite, à cette date, le pillage et la démolition du bâtiment par Gérard de Berloz, Grand Maréchal et Général de Henri de Gueldre, qui punissait ainsi les Liégeois de s'être révolté contre leur prince-évêque, sous la conduite de Henri de Dinant.

Le château appartiendra aux Seigneurs de Berlo durant près de 6 siècles. Ceux-ci commencèrent par régner sur les avoueries de Sclessin et Ougnée (1) (1250), fief du Comté de Looz et partie des possessions du prince-abbé de Stavelot - Malmédy. Ils font ensuite, le 27 novembre 1400, l'acquisition de la Seigneurie de Sclessin et Ougnée moyennant une rente de 47 muids (115 hl) d'épeautre.

Mais la construction, de celui que nous connaissons, date de la fin du XVII° siècle, début du XVIII°. Certains auteurs attribuent son édification "sans l'avoir conduit à la perfection" à François-Ferdinand de Berlo, mort en 1713.

vieux château

Nous trouvons la première description de l'édifice dans le livre de SAUMERY consacré aux "Délices du pays de Liège" (1735) :

"Situé au bord de la rivière qui baigne les murs de son enceinte, et dont il a les agréments sans être exposé à ses incommodités, le Château de Sclessin offre à la vue deux gros pavillons flanqués de deux tours quarrées, qui malgré leur structure rustique ne laissent pas d'être de bon goût. Un superbe Donjon surmonté de plusieurs lanternes placées par étages, s'élève à l'entrée de la Cour entre deux corps de logis très bien bâtis, qui faisaient face aux deux pavillons dont je viens de parler, forment un coup d'œil qui plait par sa régularité. On y voit avec plaisir une large terrasse soutenue d'un mur de pierres qui entoure un beau jardin."

L'édifice est propriété en 1808 de la famille de Sauvage qui le laisse à l'abandon fin du XIX° siècle, suite à des revers de fortune. Il devient alors un château "hanté" et une légende se crée.

Ne dit-on pas à l'époque : "...Et l'homme courageux qui y pénètre seul, la nuit de la Saint Sylvestre, et qui y inscrit, à minuit, son nom avec son sang verra sa fortune assurée !..."

C'est en 1913, que, racheté par l'administration communale d'Ougrée-Sclessin, le vieux château devient un édifice public.

Déserté par l'administration, il y a quelques années, il est actuellement occupé par une association culturelle: Le Centre Antoine Vitez.

Le Comité de quartier se bat depuis plusieurs années pour conserver ce patrimoine du passé à notre bonne ville.





 
Historique


  L'Histoire de Sclessin

  Le foot à Sclessin


Notre président


  Mr Dejaegere Jacques


Sponsors


  Nos Sponsors


Météo


Météo Liège



Ville de Liège